Définition de l’itinérance chez les Autochtones au Canada

Définition de l’itinérance chez les Autochtones au Canada

L’itinérance chez les Autochtones est une condition humaine décrivant le manque de logement stable, permanent et adéquat des individus, familles ou communautés des Premières nations, des Métis et des Inuits, ou le manque de possibilité immédiate, de moyens ou de la capacité d’acquérir un tel logement. À la différence de la définition colonialiste commune de l’itinérance, l’itinérance chez les Autochtones ne se définit pas par un manque de structures ou de logement, mais se décrit plutôt et se comprend pleinement à travers une lentille composite de visions du monde autochtone. Celles-ci incluent des individus, des familles et des communautés séparés de leurs relations avec la terre, l’eau, leur région, la famille, leurs semblables, les autres, les animaux, les cultures, les langues et les identités. Qui plus est, les Autochtones vivant ces types d’itinérance ne peuvent pas se reconnecter culturellement, spirituellement, émotionnellement ou physiquement avec leur identité autochtone ou leurs relations perdues (Aboriginal Standing Committee on Housing and Homelessness, 2012).

Blogue : Reframing the Discussion: An Indigenous Definition of Homelessness

En anglais seulement
par Jesse Thistle

ORGANISATION: Observatoire canadien sur l'itinérance
DATE DE PUBLICATION: 2017
EMPLACEMENT: Canada