Sommaires de recherche

Sommaires de recherche

Date de Publication 2011
Pour les besoins de cette recherche, la définition d’«itinérance» est la situation dans laquelle un individu n’a pas de logement propre et réside dans une forme d’abri provisoire. Cependant, au Canada, une définition plus large incluant ceux qui habitent avec d’autres et dans la rue, permet d’estimer que de 150 000 à 300 000 personnes vivront l’itinérance d’ici un an. Les deux raisons principales de cette augmentation de l’itinérance...
Date de Publication 2011
On associe rarement l’amour, le sexe et l’itinérance. Et pourtant, comme tout le monde, les sans-abri peuvent aussi tomber amoureux. Eux aussi éprouvent les effets positifs et négatifs que l’on trouve dans une relation. La seule différence est qu’ils n’ont pas de logement. Your Shelter or Mine? Romantic Relationships Among the Homeless was published in the Deviant Behavior, Volume 31, Issue 8 in 2010.
Date de Publication 2012
Les résultats d’une santé inégale et d’un accès inéquitable aux soins de santé ont été identifiés comme un problème majeur au Canada, bien que les soins de santé soient disponibles pour tous les résidents. De gros obstacles se dressent entre les gens de la rue qui prennent des drogues et l’accès aux soins de santé, et leur espérance de vie est plus courte que celle du grand public. La position sociale d’une personne est intimement liée...
Date de Publication 2012
Au cours des 10 dernières années, l’itinérance est devenu un problème social et politique important. Par n’importe quelle nuit, dix mille Canadiens sont sans abri. Les sans-abri sont plus susceptibles de souffrir de maladies mentales et physiques, d’avoir des problèmes dus aux abus de substances et ont tendance à mourir plus jeunes que le grand public. Comparativement aux sans-abri cachés, il est plus difficile de travailler avec les...
Date de Publication 2012
Notre société privilégie le succès personnel et des normes de réussite souvent chimériques, et a peu de tolérance pour ceux qui ne parviennent pas à être à la hauteur. Cet accent qui est mis sur les responsabilités de l’individu néglige les forces structurelles qui façonnent la vie des personnes vulnérables. La violence à l’égard des enfants, les conflits familiaux, la santé mentale et les accoutumances sont les forces qui peuvent...
Date de Publication 2013
Les sans-abri de Toronto doivent faire face à un taux de maladies chroniques et de décès plus élevé. Ils ne bénéficient pas de services de soins palliatifs suffisants. Les individus ont besoin de programmes de services dans des contextes variés pour soutenir leurs choix de fin de vie.

Pages