Accès à un réseau de soutien et de services

Accès à un réseau de soutien et de services

La meilleure façon d'offrir des services de soutien aux personnes qui vivent l'itinérance ou qui sont à risque de le devenir est par un système d'approche de soins qui comprend une variété de secteurs comprenant la justice criminelle, l'aide à l'enfance, les soins de santé, l'éducation, les services au logement et d'aide à l'itinérance. Les réponses idéales comprennent des services holistiques et supplémentaires adaptés aux besoins des individus ou des familles et permettant de multiples points d'entrée ainsi qu'un continuum de soutiens et de services. Ces services peuvent être spécialisés dans des programmes pour les sans-abri ou être plus larges (services de santé, bibliothèques, centres de traitement, etc.), et destinés à quiconque en a besoin. Les gouvernements, les organismes caritatifs, les communautés religieuses et/ou le secteur à but non lucratif peuvent fournir des services.

Il existe une variété de types de services et de soutiens requis pour aider un individu à mettre fin à son itinérance. Ceux-ci incluent :

  1. Un logement permanent abordable et approprié pour l'individu ou la famille. Dans certains cas, cela comprend un logement supervisé permanent ou un logement avec accès à une variété de soutiens communautaires.
  2. Un logement de transition qui permet une période d'ajustement et un niveau de soutien supérieur. Cela pourrait inclure des maisons de transition pour les femmes et les familles fuyant la violence, des foyers de transition pour les ex-délinquants, des logements culturellement appropriés pour les Autochtones ou les nouveaux arrivants au Canada, ou des logements pour aider les utilisateurs à long terme des refuges à s'ajuster à une vie indépendante.
  3. Des refuges d'urgence qui apportent un répit et du soutien à ceux qui vivent dans la rue et n'ont pas d'options d'endroits où vivre. Cela peut comprendre les refuges de violence à l'encontre des femmes, ou des refuges conçus pour les sans-abri. Idéalement, une communauté aura une variété d'options de refuges disponibles pour répondre aux besoins uniques de leur clientèle.

Pour répondre aux nombreux besoins divers de toute personne qui risque l'itinérance ou une situation de logement précaire, il faut fournir un continuum de soutiens et de services dans la communauté. Un continuum complet de soutiens devrait comprendre : 1) une identification et connexions des besoins (services d'approche, planification communautaire); 2) des services de soutien et de prévention (banques d'aide locative, banques alimentaires; counseling); 3) des logements d'urgence (refuges et foyers d'accueil); 4) des logements de transition (foyers de transition pour les ex-délinquants); 5) des logements supervisés à long terme (résidences pour les personnes atteintes de troubles de santé mentale); 6) une sensibilisation communautaire (diffusion de la recherche, présentations); et 7) des logements abordables (logements à loyer indexé sur le revenu).

Les services sont trop souvent orientés vers des soutiens d'urgence plutôt que vers des programmes de prévention qui aident les gens à ne pas devenir des sans-abri ou des logements et des soutiens qui contribuent à mettre fin à l'itinérance.

De nombreux sans-abri éprouvent des difficultés à accéder aux services en raison d'un manque d'identification (telles que des cartes d'assurance-santé) et/ou un manque de fonds (pour frais de services). De plus, on sait que de nombreuses personnes qui sont visiblement itinérantes, ou qui ont des problèmes de toxicomanie ou de troubles mentaux se verront refusées les services ou dissuadées d'y accéder.