Commerce du sexe

Commerce du sexe

La pauvreté, l’accoutumance, le manque d’éducation et l’abus font partie des causes qui entraînent les gens, hommes et femmes, dans l’industrie du sexe et l’itinérance. Ces causes profondes favorisent la marginalisation des personnes qui travaillent dans l’industrie du sexe et entraînent la violence et l’oppression. Très souvent, la question des travailleurs du sexe est moralisée et les victimes sont victimisées à nouveau. La prostitution est aperçue comme un choix de mode de vie au lieu d’un système de violence commise envers les femmes et les jeunes.

La plupart des femmes et des jeunes qui se lancent dans la prostitution ont survécu à un abus sexuel tel une agression sexuelle ou l’inceste. Ces personnes sont vulnérables à l’exploitation émotionnelle et financière, et sont surtout vulnérables à la coercition et au recrutement dans la prostitution de survie et l’échange de sexe contre de la nourriture, un foyer, des cadeaux, de l’argent ou des drogues. L’exploitation et la violence qui sont inhérentes à la prostitution causent souvent de graves traumatismes physiques, émotionnels et psychologiques ayant des répercussions à long terme.

Afin de pouvoir survivre la violence sexuelle passée et actuelle, bon nombre de femmes et de jeunes prostitués se tournent vers les drogues et l’alcool. Ceux qui sont déjà toxicomanes peuvent être contraints à la prostitution par des proxénètes et des clients en l’échange de drogues. De nombreuses femmes sont incarcérées relativement à des accusations se rattachant à la prostitution, y compris des accusations de possession ou d’utilisation de drogues. Lorsqu’elles sont relâchées, bon nombre de ces femmes n’ont pas de lieu sûr à elles où se réfugier ou les soutiens nécessaires pour être autonomes, et souvent, elles se relancent dans la prostitution.

Les femmes et les jeunes se voient forcés d’entrer dans un système d’esclavage sexuel au bénéfice commercial d’une autre personne. Un maintien de l’ordre efficace comprend la protection des individus et des collectivités en s’axant sur l’arrestation des proxénètes, des clients et des réseaux organisés qui tirent profit du trafic des femmes et des enfants. On a besoin de stratégies efficaces qui abordent le problème des affaires lucratives qui se font dans le trafic de personnes et la recherche du profit.