Emploi

Emploi

Généralement, les personnes sans abri ont de la difficulté à trouver un emploi sur le marché du travail formel, lequel est sujet à l’imposition et aux règlementations, mais offre aussi des avantages. Les sans-abri préfèreraient avoir un emploi régulier au lieu de survivre à l’aide de la mendicité, du «squeegeeing» et du commerce du sexe, mais il leur est très difficile d’obtenir et de maintenir un emploi officiel. Très souvent, les sans-abri ne possèdent pas les compétences ou l’expérience nécessaires pour obtenir un emploi qui leur permettrait de gagner un salaire vital. En outre, il est quasi impossible de chercher et de garder un emploi lorsqu’on est un sans-abri. Lorsqu’on ne possède pas de domicile on n’a pas d’adresse à inscrire sur un curriculum vitae, ni de numéro de téléphone pour que les employeurs puissent rappeler, ni d’endroit sécuritaire où la personne peut se préparer pour l’emploi. Si on ne possède pas de domicile, on n’a pas de lieu sûr pour se remettre de la journée de travail, prendre un douche, bien dormir, préparer sa propre nourriture (y compris la nourriture pour emporter au travail) et se remettre d’une blessure ou d’une maladie. Même si un sans-abri réussit à pénétrer le marché du travail formel, c’est souvent en marge de l’économie. Ils sont forcés à travailler dans des emplois non sécuritaires et non réglementés et sont souvent payés au noir.