Maladies chroniques et mortalité

Maladies chroniques et mortalité

Les problèmes médicaux chroniques courants chez les adultes sans abri comprennent les crises d’épilepsie, les maladies respiratoires obstructives chroniques, l’arthrite et autres troubles musculosquelettiques. Des maladies telles l’hypertension, le diabète et l’anémie sont mal gérées et peuvent prendre longtemps à être diagnostiquées. Les infections des voies respiratoires sont courantes et la santé dentaire et buccale est souvent mauvaise.

Les sans-abri risquent plus de contracter la tuberculose et ce diagnostic devrait être présent à l’esprit quand un sans-abri est fiévreux et souffre d’une toux persistante. Les flambées de tuberculose dans les refuges sont causées par la surpopulation, des grands mouvements de personnes et une ventilation insuffisante. Plus de la moitié des cas de tuberculose chez les sans-abri sont des primo infection non des récurrences d’une maladie ancienne. Les données publiées sur la tuberculose chez les sans-abri au Canada sont limitées.

Les facteurs de risque d’infection VIH chez les jeunes sans abri comprennent la prostitution, les partenaires sexuels multiples, l’utilisation intermittente de préservatifs et les drogues injectables. Chez les adultes sans abri les drogues injectables et le crack plutôt que le comportement sexuel sont associés à une augmentation du risque d’infection VIH.

Les décès sont plus importants chez les sans-abri. Les blessures accidentelles sont une cause principale de morbidité et de mortalité, surtout chez les hommes. Les blessures sont souvent causées par des chutes ou des accidents impliquant un véhicule. Les décès causés par une surdose accidentelle de drogues ou d’alcool sont aussi courants. L’exposition aux éléments présente un grand risque. Par temps froid, le risque de gelures et d’hypothermie est élevé et les décès causés par le grand froid ne sont pas inconnus. Par temps chaud les sans-abri sont exposés aux coups de soleil graves et aux coups de chaleur.