Pouvons-nous mettre fin à l'itinérance?

Pouvons-nous mettre fin à l'itinérance?

Que voulons-nous dire lorsque nous disons que nous voulons mettre fin à l'itinérance? Est-ce même possible? Cet objectif est souvent contesté par ceux qui avancent qu'un certain niveau d'itinérance a toujours fait partie de la société. Cependant, lorsque l'on fait cette assertion, cela ne signifie pas qu'il n'y aura plus jamais de personnes en situation de crise qui auront besoin d'un refuge ou d'un logement temporaire. Il y aura toujours des gens qui doivent quitter la maison en raison de conflits familiaux ou de violence, d'expulsions ou autres situations d'urgence, ainsi que ceux qui doivent faire face aux défis de la transition à une vie indépendante. Par conséquent, la nécessité d'une certaine forme de services d'urgence existera toujours.

L'élimination de l'itinérance a une autre signification – cela signifie éliminer un problème social important qui piège les gens dans un état d'itinérance continu. La Définition de l'itinérance fait valoir que : «Le problème de l’itinérance et de l’exclusion liée au logement est le manquement de la société ou de la communauté à assurer que des systèmes, un financement et un soutien adéquats sont en place de telle sorte que les individus, même en situation de crise, aient accès à un logement. Pour mettre fin à l’itinérance, il faut assurer la stabilité du logement, ce qui signifie que les personnes puissent avoir une adresse fixe et un logement adéquat (abordable, sécuritaire, entretenu adéquatement, accessible et d’une taille convenable) qui comprend les services (de soutien) requis au besoin en plus d’un revenu et de soutiens.»

Si l'on veut mettre fin à l'itinérance, il faut faire les choses différemment, et pas seulement gérer le problème à l'aide de services et de soutiens d'urgence tels que les refuges ou les soupes populaires. Lorsqu'un individu en vient à dépendre des services d'urgence sans avoir accès à un logement permanent ni aux soutiens nécessaires, cela mène à une détérioration de la santé et du bien-être et très certainement à un avenir incertain. Une autre solution consisterait à examiner des approches qui mettent l'accent sur la prévention et/ou des interventions qui conduiraient à des options appropriées de logement avec soutiens. Par élimination de l'itinérance, nous entendons qu'aucune personne ne devrait subir une situation d'urgence pendant plus de quelques semaines.

Consultez la section sur le Plan de dix ans si vous désirez voir des exemples de pratiques de planification stratégique visant à mettre fin à l'itinérance au Canada.

Consultez Réponses du système pour comprendre comment le fait de penser à différentes façons de fournir des services et les partenariats peuvent contribuer à l'élimination de l'itinérance.