Prestation de services de santé publique

Prestation de services de santé publique

Les adultes sans abri ont beaucoup recours aux soins de santé et obtiennent souvent leurs soins des services d'urgence. Les sans-abri sont admis dans les hôpitaux 5 fois plus souvent que le reste de la population et restent à l'hôpital plus longtemps que les autres patients à faible revenu. Ces séjours prolongés à l'hôpital ont pour résultats des coûts en soins médicaux excessifs considérables.

Les patients sans abri quittent parfois les hôpitaux pour aller dans des refuges, même si leur capacité à résister à un tel environnement est au mieux limitée. Une solution à ce problème est la création d'établissements de repos pour procurer aux sans-abri un environnement protégé pour leur récupération après leur hospitalisation.

Les sans-abri affrontent de nombreux obstacles qui compromettent leur accès aux soins de santé. Bien que le Canada ait un programme d'assurance maladie universel, de nombreux sans-abri ne possèdent aucune preuve de couverture parce que leurs papiers d'identité ont été perdus ou volés. De surcroît, de nombreux sans-abri ne remplissent pas les ordonnances qu'ils ont reçues parce qu'ils n'ont pas de prestations d'assurance et ne peuvent pas se permettre le coût des médicaments.

Les sans-abri affrontent aussi d'autres obstacles qui ne sont pas associés à leur statut d'assurance. L'itinérance signifie une lutte quotidienne pour obtenir les besoins essentiels de la vie. Il se peut que ces priorités concurrentes empêchent les sans-abri adultes d'utiliser les services de soins de santé, en particulier ceux que l'on considère discrétionnaires. De plus, beaucoup de recommandations en matière de santé au sujet du repos et des changements de régime peuvent être impossibles.