Programme gériatrique

Programme gériatrique

La vieillissement de la population fait l’objet d’une croissance rapide et nous ferons bientôt face à une demande jusqu’ici inégalée sur la capacité actuelle du système qui s’occupe des besoins de santé mentale des personnes âgées. La dépression, la démence, la maladie d’Alzheimer, des troubles délirants et le délire sont les maladies mentales les plus courantes chez les personnes âgées canadiennes. L’incidence de troubles mentaux chez les aînés placés dans des milieux de soins de longue durée et dans des maisons de repos est bien plus élevée qu’au sein de la population générale.

L’incidence de suicides parmi les hommes octogénaires ou plus âgés est plus élevée que dans n’importe quel autre groupe d’âge. Les personnes âgées touchées de maladies mentales et de toxicomanie représentent un segment particulièrement vulnérable de la population car ils ont des besoins de santé uniques. Un grand nombre de personnes âgées croient erronément que les problèmes de santé mentale, tels la dépression ou la déficience cognitive, font partie du processus de sénescence et qu’il n’existe pas de traitements efficaces. De plus, on peut méprendre les maladies mentales chez les aînés ou celles-ci peuvent être masquées par une comorbidité ou des troubles concomitants qui peuvent rendre le diagnostic et le traitement des maladies mentales difficiles.

Le système actuel exige d’avantage de prestataires de soins de santé qui sont spécialisés dans les soins des personnes âgées aux prises de maladies mentales, y compris celles qui vivent en milieu institutionnel. Les modèles de prestation de services actuels ne répondent pas aux besoins complexes et toujours changeants de santé mentale des personnes âgées. Il existe un besoin immédiat de créer des lignes directrices sur les meilleures pratiques en matière de gestion des maladies mentales multiples et des problèmes physiques chez la population vieillissante canadienne. Les soignants membres de la famille ont aussi besoin d’une gamme de support coordonnés pour aider les membres aînés de leur famille touchés de troubles mentaux, mais aussi pour subvenir à leurs besoins à titre de prestataires de soins. La valeur économique de ces services de soutien est immense.