Promotion de la santé mentale

Promotion de la santé mentale

L’objectif de la promotion de la santé mentale est d’informer le public afin d’augmenter la sensibilisation et la compréhension des questions touchant la santé mentale, de réduire le stigmate et de promouvoir une santé mentale positive. La promotion de la santé mentale doit comprendre l’éducation et la formation des ressources humaines au sein du système officiel de la santé mentale.

Le concept de la littératie en santé est souvent utilisé dans le contexte de la promotion de la santé mentale. La littératie en santé englobe les connaissances, les croyances et les habiletés qui supportent la reconnaissance, la gestion et la prévention des maladies mentales ou des troubles de consommation de substances. Lorsque le public est doté d’un niveau élevé de littératie en santé, il est plus probable que la maladie mentale ou l’accoutumance soient reconnues tôt et que les interventions appropriées soient menées. Cela aide également à réduire les stigmates.

De surcroît, la promotion de la santé mentale est étroitement liée à la prévention. Il existe trois types principaux de prévention : la prévention primaire tente d’empêcher un problème de santé mentale et d’accoutumance; la prévention secondaire est axée sur la détection précoce du problème et comprend la prévention ou le délai de l’apparition de la maladie mentale, ou l’atténuement du problème mental. La prévention tertiaire cible la réduction de la déficience ou la prévention de la rechute chez un patient stable qui a été traité efficacement.

Une intervention précoce est essentielle afin d’arrêter la progression vers une maladie aiguë; elle est également importante dans le contrôle des symptômes et dans l’amélioration des résultats. Plus l’initiation au cheminement du traitement approprié est précoce, plus le pronostic du patient sera positif. Une intervention précoce est particulièrement importante chez les enfants et les adolescents. La plupart des troubles mentaux chez les adultes commencent durant l’adolescence et au début de l’âge adulte, soit à une étape où l’intervention précoce pourrait considérablement réduire les perturbations dans le développement de l’éducation, la formation professionnelle et le développement social de l’individu. Les avantages d’une intervention précoce ont des répercussions sur la vie entière.

L’amélioration des conditions sociales est nécessaire à la bonne santé mentale générale (par ex. des environnements physiques et sociaux sains, fortes aptitudes d’adaptation, etc.) des Canadiens et est essentielle pour promouvoir une santé mentale positive et le rétablissement. Cela comprend l’analyse des raisons fondamentales des maladies mentales et de l’accoutumance par l’entremise de politiques publiques concernant la pauvreté, l’itinérance, l’éducation, etc., et le besoin de développer les capacités communautaires pour aborder convenablement ces questions.