Santé mentale

Santé mentale

Les troubles concomitants (également appelés comorbidité) désignent une condition selon laquelle une personne présente à la fois un trouble mental et une condition d'abus d'alcool ou d'autres drogues. Ce terme général désigne un vaste ensemble de maladies mentales et de toxicomanies. Par exemple, quelqu'un atteint de schizophrénie et accoutumé au crack présente des troubles concomitants, tout comme un individu souffrant de dépression chronique qui serait également alcoolique. L’approche thérapeutique de chaque cas peut être très différente.

Les personnes atteintes de troubles concomitants ont une espérance de vie plus courte, sont plus susceptibles de devenir des sans-abri, sont fréquemment hospitalisées pour des raisons psychiatriques aigues, et leurs admissions à l’hôpital sont plus courtes que les personnes sans troubles concomitants (par ex. les personnes présentant des abus d’alcool ou de drogues ou des problèmes de troubles mentaux non concomitants.) La recherche suggère aussi que le pronostique de schizophrénie auprès d’individus atteints de troubles concomitants est considérablement plus sévère que chez les individus atteints uniquement de schizophrénie.

Les personnes atteintes troubles concomitants sont souvent diagnostiquées à tort, un trouble pouvant en imiter un autre. Les taux de rechutes dans l’abus de substances sont plus élevés chez les personnes atteintes de troubles concomitants mentaux, tout comme le sont les risques que les symptômes de maladies mentales réapparaissent chez ceux qui ont des problèmes d’abus d’alcool ou d’autres drogues concomitants.

Les troubles mentaux et l’abus d’alcool ou de drogues sont plus courants chez les sans-abri et la population incarcérée que dans l'ensemble de la population. Ceux qui sont atteints de troubles concomitants ont besoin des services et de l'aide de plusieurs secteurs : santé mentale, toxicomanie, soins médicaux, éducation et services sociaux. Pour que l'accès de ces individus à ces services et soutiens soit facilité, il leur faut une approche ciblée, holistique, pluridisciplinaire des services de santé mentale et de toxicomanie gratuits conçus pour travailler de façon spécifique sur les troubles concomitants.

Les éléments des programmes courants comprennent une évaluation exhaustive, une gestion de cas intensive, des logements avec services de soutien, des groupes d'homologues offrant soutien et thérapie, une formation en vie autonome, et un traitement de santé mentale et d’abus de substances. La philosophie des programmes est typiquement basée sur l'acceptation et la tolérance des rechutes, une concentration sur les approches structurées, des attentes claires au sein des programmes résidentiels, et un engagement aux soins à long terme.