Service d'approche et accès aux services de santé mentale

Service d'approche et accès aux services de santé mentale

L'approche est la première étape vers la création de relations avec les personnes les plus défavorisées au Canada. Elle relie les sans-abri aux ressources et services qu'ils veulent et dont ils ont besoin. Le but de l'approche est d'amorcer ce voyage de retour vers une vie digne et importante au sein de la communauté. Les services d'approche de base comprennent un engagement, des renseignements, des références et des services directs. Cependant, même les meilleures tentatives d'approche ne peuvent pas réussir sans suivi et sans offrir des programmes et services appropriés.

La recherche a soulevé des inquiétudes au sujet d'un manque d'accès aux programmes et services nécessaires, aux longues périodes d'attente et au manque de soins spécialisés pour une variété de conditions différentes et de groupes cibles. Les gens sont souvent des défenseurs ardents des programmes auxquels ils ont accès mais expriment leurs inquiétudes concernant la difficulté d'accès aux soins lorsqu'ils en ont besoin, et en particulier dans les zones rurales. Les Canadiens expriment le besoin d'une meilleure transition et coordination au sein de la variété de services dont ils ont besoin, ainsi qu'une meilleure planification lorsqu'ils quittent les établissements traditionnels.

Les personnes atteintes de maladies mentales doivent avoir un meilleur accès aux services de soins de santé et à davantage de services. Les gens atteints de troubles mentaux ont besoin de plus de services dans les hôpitaux, davantage de lits dans les hôpitaux et les établissements provinciaux dispensant des services de soins intensifs, davantage de programmes et de services communautaires, plus de soutiens aux personnes pour qu'elles deviennent indépendantes et soient employées par leurs communautés, plus d'approche, de programmes structurés pour les patients externes et de réhabilitation, plus de programmes de sensibilisation, plus de logements supervisés pour les personnes atteintes de maladies mentales, plus de coordination des services, plus de soutien aux familles, davantage d'interventions d'urgence et de prestataires de soins de santé mentale.