Ce qui marche et pour qui? Une hierarchie de preuves pour la recherche sur les pratiques prometteuses

Ce qui marche et pour qui? Une hierarchie de preuves pour la recherche sur les pratiques prometteuses

À une époque où l'intérêt porté à l'élaboration de solutions à l'itinérance croît sans cesse, il est également de plus en plus important de savoir ce qui marche, pourquoi cela marche et pour qui cela marche. Bien qu'il y ait un nombre croissant de recherches universitaires sur les causes et l'état de l'itinérance, il existe très peu de recherches qui décrivent des interventions efficaces d'une manière pratique qui aideraient les communautés à en apprendre davantage sur ces initiatives et à les adapter dans le contexte local. Bon nombre de communautés et de prestataires de services du secteur à but non lucratif ne possèdent pas d'outils, de ressources et la capacité efficaces nécessaires pour mener des évaluations de programme rigoureuses ou pour diffuser les connaissances afin d'aider les autres prestataires de service et les planificateurs de programmes. La notion des pratiques prometteuses est basée sur la communication, c'est-à-dire alerter les travailleurs dans le domaine au sujet d'une stratégie qui montre des résultats positifs.

À cette fin, le Canadian Homelessness Research Network (CHRN)1 a développé un cadre visant à identifier et de partager les pratiques prometteuses afin de soutenir les communautés à développer des solutions programmatiques à l'itinérance au Canada. Nous estimons que nous devrions d'abord commencer à comprendre l'efficacité de nos approches et investir dans les efforts qui ont fait preuve d'efficacité et qui montrent du potentiel de reproduction et d'adaptation. Il est essentiel que nous utilisions l'évaluation et la recherche pour générer des preuves de pratiques prometteuses et de pratiques potentiellement efficaces.

Also available in English: Part 1 | Part 2

Études de cas :

ORGANISATION: Observatoire canadien sur l'itinérance.
DATE DE PUBLICATION: 2013
EMPLACEMENT: Canada