Le logement dans l’Inuit Nunangat : Nous pouvons faire mieux!

Le logement dans l’Inuit Nunangat : Nous pouvons faire mieux!

Depuis plus de 60 ans, à l’époque où ils ont commencé à s’établir de façon permanente, les Inuits vivent dans des logements inadéquats et peu sécuritaires. Des taux élevés de logements surpeuplés, de longues listes d’attente pour l’obtention d’un logement subventionné et de nombreuses maisons ayant besoin de réparations majeures, et ce, partout dans les terres natales des Inuits, représentent un des problèmes de santé publique les chroniques et les plus sérieux au Canada. La pénurie de logements adéquats continue d’avoir des conséquences importantes pour la santé et le bien-être des communautés inuites. Les niveaux inacceptables de maladies respiratoires, de maladies infectieuses et de violence familiale sont autant de facteurs que l’on peut directement lier aux piètres conditions de logement, et dont les répercussions négatives affecteront la capacité des enfants d’apprendre et de nouer des liens sociaux. Le présent rapport s’inspire des travaux rigoureux accomplis par d’autres dans ce domaine afin de proposer des mesures pour traiter certains des facteurs qui contribuent à la crise du logement dans les communautés inuites, y compris les coûts des matériaux et les frais d’expédition élevés, le financement insuffisant, l’éloignement des collectivités, le besoin de main-d’œuvre spécialisée, l’infrastructure déficiente et le rude climat arctique. 

DATE DE PUBLICATION: 2017