Mettre fin à l’itinérance à Montréal – Volet 1 : mettre fin à l’itinérance chronique

Mettre fin à l’itinérance à Montréal – Volet 1 : mettre fin à l’itinérance chronique

Nous présentons ici la démarche pour sortir quelque 2 000 femmes et hommes de l’itinérance chronique et cyclique en cinq ans. Les plans provinciaux ou municipaux proposés à ce jour ne ciblent pas spécifiquement cette population très vulnérable et grande utilisatrice des services d’urgence (ambulances, hôpitaux, police, cour municipale, refuges, etc.).

Le Mouvement pour mettre fin à l’itinérance à Montréal (MMFIM), un réseau élargi de partenaires de la communauté montréalaise, a pour objectif de vaincre l’itinérance telle qu’on la connaît aujourd’hui. Pour atteindre cet objectif, le MMFIM propose une meilleure coordination des ressources disponibles, la cueillette d’informations pertinentes, l’application des meilleures pratiques dont l’accès aux logements abordables permanents et des services de soutien.

Pour ce faire, le MMFIM propose de revoir l’approche palliative habituelle accordée à l’itinérance et de mettre en place des services plus curatifs, mais aussi préventifs. Cette approche puise dans les expériences des villes en Europe, au Canada et aux États-Unis. Le Mouvement s’intéresse aux modèles éprouvés qui permettent aux personnes non seulement de sortir de la rue, mais de mener une vie satisfaisante.

Nous proposons d’outiller et de spécialiser un certain nombre d’organismes communautaires et de les associer étroitement au réseau de la santé. Nous estimons qu’à la fin des cinq premières années, 1 500 femmes et hommes seront encore logés, soutenus, intégrés dans leur communauté par le réseau communautaire spécialisé et 500 seront devenus autonomes et vivront avec l’aide, ou non, du système régulier.

ORGANISATION: Mouvement pour mettre fin à l’itinérance à Montréal (MMFIM)
DATE DE PUBLICATION: 2015
EMPLACEMENT: Montréal, Québec, Canada