Options de logement pour les personnes âgées ou atteintes d'une maladie chronique ayant recours aux refuges pour sans-abri: Rapport final

Options de logement pour les personnes âgées ou atteintes d'une maladie chronique ayant recours aux refuges pour sans-abri: Rapport final

Réalisée pour le compte de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) en 2002-2003 par Luba Serge, consultante en logement, et Nancy Gnaedinger, consultante en gérontologie, l’étude a porté sur les points suivants :

  • Comment se fait-il que des personnes âgées ou atteintes d’une maladie chronique vivent dans des refuges pour sans-abri?
  • Les obstacles limitant leur accès à d’autres types de logements mieux adaptés.
  • Certaines initiatives entreprises pour répondre aux besoins de cette population.

Selon les fournisseurs de soins de santé et de logements du Canada, un milieu de vie supervisé arrive au premier rang des services dont ont besoin les personnes âgées ou atteintes d’une maladie chronique qui ont recours à un refuge pour sans-abri. Le logement doit être subventionné et accessible aux personnes ayant une incapacité liée à la mobilité. On doit en outre y offrir un programme de repas et d’autres services de soutien, selon les besoins. Les soins de santé en établissement pour les personnes ayant besoin de soins infirmiers 24 heures par jour se classent au deuxième rang. Entre les logements de soutien et les soins palliatifs, il doit y avoir un éventail de soins offrant différents types et niveaux de soutien.

ORGANISATION: Société canadienne d'hypothèques et de logement
DATE DE PUBLICATION: 2003
EMPLACEMENT: Québec; Ontario; Manitoba; Colombie-Britannique; Yukon; Canada