Une nouvelle direction: un cadre pour la prévention de l'itinérance

Une nouvelle direction: un cadre pour la prévention de l'itinérance

La prévention a du sens. Pour prévenir les maladies, nous administrons un vaccin. Pour prévenir les décès causés par les accidents de la route, nous installons des ceintures de sécurité. Bien que nous reconnaissions intuitivement que la prévention de l’itinérance soit une bonne idée, très peu a été accompli au Canada pour que cela se passe à l’échelle nationale. L’objectif d’Une nouvelle direction : un cadre pour la prévention de l’itinérance est d’établir le langage et la clarté qui entameront cette conversation.

Depuis l’apparition de l’itinérance de masse au milieu des années 80, nous avons amplement utilisé les services d’urgence pour répondre aux besoins immédiats des gens. Nous aurons toujours besoin des services d’urgence pour aider ceux qui traversent une crise, mais avec le temps, ces réponses à court terme sont devenues la méthode normalisée pour gérer l’itinérance à long terme. Au cours de la dernière décennie, les politiques et pratiques canadiennes ont commencé à muter de la gestion de l’itinérance à la recherche de solutions, en particulier grâce à l’expansion de l’approche Logement d’abord à travers le pays. Le modèle Logement d’abord apporte des logements et du soutien aux personnes vivant l’itinérance chronique et ce, sans exigences de préparation au logement. De nouvelles recherches, l’innovation et les meilleures pratiques ont alimenté notre façon de penser pour faire de l’élimination de l’itinérance un objectif réaliste; cependant, il nous manque toujours un élément important, empêcher l’itinérance de se produire dès le départ. Pourquoi devons nous attendre que les gens s’enlisent dans l’itinérance pour leur offrir de l’aide?

Dans Une nouvelle direction : un cadre pour la prévention de l’itinérance, nous dévoilons ce qu’il faut effectuer pour enrayer l’itinérance avant qu’elle ne se manifeste et pour éviter ses effets souvent traumatisants. Le but de ce cadre est d’entamer une conversation à l’échelle nationale sur la définition de la prévention, et sur ce que cela prendra pour s’orienter vers une prévention de l’itinérance. À l’aide d’exemples internationaux, la structure opérationnalise les pratiques et les politiques nécessaires pour prévenir avec succès l’itinérance et identifie les responsables. Par dessus tout, elle place la prévention au sein d’une approche de défense des droits de la personne. Il faut prioriser dès maintenant la prévention de l’itinérance. 

ORGANISATION: Observatoire canadien sur l'itinérance
DATE DE PUBLICATION: 2017
EMPLACEMENT: Canada