Détournement des refuges - Logements de relève

Détournement des refuges - Logements de relève

Le contournement des abris est une stratégie ciblant les jeunes itinérants qui désigne l’offre d’autres possibilités de logement temporaire, de soutiens et d’interventions conçues pour réduire la probabilité, surtout chez les jeunes, de finir par dépendre du système d’abris d’urgence. Il existe des motifs convaincants d’envisager des stratégies qui aident les jeunes à éviter cette route. Étant donné que la plupart des collectivités de petite taille ne disposent pas d’abri d’urgence, l’emménagement dans l’un d’eux signifie souvent non seulement que l’on quitte son foyer, mais aussi que l’on perd sa collectivité. Cela a invariablement une incidence négative sur le capital social d’une personne, car les ressources et soutiens naturels (famille, amis, professeurs et autres adultes) qui pourraient l’aider à avancer et à éviter l’itinérance à long terme s’amoindrit et s’affaiblit. Le deuxième aspect dont il faut tenir compte est que la plupart des abris d’urgence destinés aux jeunes rassemblent une variété de personnes, dont des jeunes qui sont dans les rues depuis peu de temps et d’autres qui y sont depuis des années et qui ont des problèmes très complexes de santé mentale, de dépendance, d’implication dans des activités criminelles, etc., qui ne sont pas traités de façon adéquate. Les difficultés auxquelles fait face le personnel des abris sont considérables et il peut être difficile de prévenir l’exposition des jeunes qui sont dans les rues depuis peu de temps au crime, à l’exploitation sexuelle, à la violence et aux dépendances. Nous avons toutes les raisons de vouloir aider les jeunes à éviter de s’enliser dans la culture des jeunes de la rue. Étant donné que beaucoup de jeunes qui ont recours aux abris fuient des situations difficiles, conflictuelles et potentiellement traumatiques, la vie dans un abri d’urgence peut être vécue par certains comme une « liberté » et un soulagement. Sans soutien adéquat pour répondre aux problèmes sous-jacents qui ont créé la crise ou pour les aider à emménager dans un logement assorti de soutiens adéquats, il est également très facile pour les jeunes de se retrouver coincés dans la vie des jeunes de la rue, entourés d’autres jeunes qui peuvent les aider à répondre à leurs besoins quotidiens (alimentation, compagnie, aptitudes de survie), mais qui ont une faible capacité à les aider réellement à avancer dans la vie. Bien que pour de nombreux jeunes qui deviennent itinérants les liens qu’ils établissent dans la rue jouent un rôle important en leur rappelant qu’on peut les apprécier et qu’ils ne sont pas seuls, dans de nombreux cas, ces liens peuvent s’accompagner d’une exploitation et limiter grandement la capacité des personnes de quitter la rue.

L’objectif sous-jacent du contournement des abris est donc d’aider les jeunes à passer à la stabilité et de prévenir l’itinérance. Cela peut être accompli plus efficacement en offrant aux jeunes des soutiens locaux, en puisant dans les ressources existantes des collectivités et en offrant aux jeunes des possibilités de logement temporaire (dans la famille élargie, chez des amis, dans des institutions religieuses, etc.). Cela donne le temps de régler les problèmes qui ont engendré l’itinérance, dans l’idéal grâce à la gestion de cas.

Le modèle d’un programme de contournement des abris doit intégrer d’autres éléments de l’intervention précoce, dont une évaluation commune, la gestion de cas et la reconnexion avec la famille. Là encore, dans le cadre d’un « système de soins », nous devrions nous efforcer d’élaborer un programme fondé sur les soutiens généraux des systèmes d’éducation et de santé. Nous devons faire notre possible pour maintenir les jeunes dans leur collectivité et près de chez eux (si cela ne présente pas de danger), où ils peuvent compter sur des soutiens naturels.

Youth Reconnect RAFT

Niagara Resource Service for Youth

Youth Reconnect est un programme d’intervention précoce visant le contournement des abris établi dans la région de Niagara, dans le Sud de l’Ontario. Cette région comprend des zones rurales, de nombreuses petites villes et une ville de taille moyenne, St. Catherines. Le résultat d’un projet pilote collaboratif auquel ont participé les fournisseurs de services aux jeunes itinérants, l’objectif de ce programme de prévention communautaire, est d’aider les jeunes itinérants et à risque de le devenir provenant de zones urbaines et rurales à rester dans leur collectivité et à obtenir les soutiens nécessaires. « Cette initiative aide les clients à accéder à des ressources et augmente leur autonomie, en permettant aux adolescents de continuer d’aller à l’école, d’obtenir un logement et d’établir un filet de sécurité sociale dans leur collectivité » (Youth Reconnect Program Profile). Nous souhaitons éviter qu’ils fréquentent les abris pour jeunes de St. Catherines ou Toronto, et donc leur exposition à toute une gamme de risques, dont les dépendances, le crime et l’exploitation sexuelle, qui pourraient rendre encore plus difficile la tâche de les aider à avancer dans la vie.

Conception du programme. Le programme est conçu comme un partenariat entre une large gamme de fournisseurs de services. Il cible des jeunes âgés de 16 à 19 ans qui sont envoyés par les collèges, les partenaires communautaires, les organismes de services sociaux et la police. Le jeune se réunit alors avec un travailleur de Reconnect en vue d’évaluer ses besoins et d’établir un plan d’action communautaire conçu pour l’aider à tirer parti des soutiens locaux, à améliorer les facteurs de protection, à réduire les risques et à continuer d’aller à l’école. S’ils ont besoin d’un logement de crise, les jeunes sont transportés vers l’une des auberges locales où ils restent temporairement, jusqu’à ce que des dispositions soient prises pour qu’ils retournent dans leur collectivité. Les interventions typiques du programme comprennent ce qui suit :

Aider les jeunes à continuer d’aller à l’école lorsque cela est possible, en prenant des dispositions en matière de logement.

Travailler directement avec les écoles et les conseils scolaires pour établir des plans en vue de la reprise des cours par le jeune après qu’il a quitté l’école ou pour établir des plans d’éducation aidant les jeunes à risque à rester à l’école. Connecter les jeunes avec les programmes de soutien financier et un logement stable, afin de s’assurer qu’il puisse continuer ses études. Obtenir un logement abordable et un revenu stable en réduisant les obstacles à leur accès et en défendant les intérêts du jeune au besoin. Relier le jeune aux services spécialisés (c.-à-d. santé mentale, dépendances, counselling familial) au besoin. vi. Aider directement le jeune à établir un filet de sécurité sociale qui le soutiendra à l’avenir et qui l’aidera à mesure qu’il avancera dans le programme.« En créant un filet de soutien local et en maintenant le jeune dans sa collectivité, l’initiative Youth Reconnect peut aider le jeune à se reconnecter avec sa collectivité et avec le soutien dont il a besoin au lieu de le forcer à déménager dans une zone urbaine plus large, où il sera plus susceptible d’adopter des comportements à risque élevé » (Youth Reconnect Program Profile).

L’une des stratégies clés du contournement des abris est le recours aux logements de relève et aux maisons d’hôtes. Cette stratégie fournit aux jeunes un logement à court terme dans des foyers privés de leur collectivité, où les jeunes et leur famille peuvent faire une pause pendant que les soutiens adaptés sont mis en place. DE : Gaetz, S. (2014). Coming of Age - Reimagining the Response to Youth Homelessness in Canada. Homeless Hub Research Report Series.

LECTURES RECOMMANDÉES