Populations rurales et communautés du Nord

Populations rurales et communautés du Nord

L’une des difficultés associées à la compréhension de l’itinérance et à la réponse à celle-ci est qu’elle est souvent présentée comme un problème urbain qui survient dans les villes. Plusieurs raisons importantes expliquent cela, y compris le fait que dans les grandes villes, des investissements importants ont été réalisés dans l’infrastructure liée à l’itinérance, y compris dans la construction d’abris, les services de jour, le logement, etc. En outre, la vaste majorité de la population canadienne vie dans un rayon de 200 kilomètres de la frontière américaine.

Toutefois, les facteurs qui engendrent l’itinérance n’existent pas que dans les grandes villes, mais peuvent également être trouvés dans les petites villes et dans les régions du nord du Canada. Cela comprend les logements inadéquats, la pauvreté, la discrimination, la violence et la mauvaise utilisation de substances. De même, ces régions manquent en général de ressources, et dans certains cas de volonté, pour investir dans une infrastructure et des services qui pourraient prévenir ou réduire les pires résultats de l’itinérance.

Plusieurs facteurs font de l’itinérance dans le Nord un problème plus complexe. Tout d’abord, on note un manque d’infrastructures et de services pour prévenir ou réduire les pires résultats de l’itinérance (c’est également vrai pour les collectivités rurales). De même, le degré de pauvreté dans le Nord signifie qu’il existe des pressions accrues sur les personnes, les familles et les collectivités. Enfin, le froid des hivers rend la survie impossible sans abri.

En conséquence, lorsque les personnes dans les zones rurales ou les collectivités du Nord se trouvent en situation d’itinérance, elles peuvent choisir de vivre temporairement chez des amis ou des proches, ou dans certains cas, de subir des situations insupportables (y compris des abus ou une vie de pauvreté), et faire partie de la population des « itinérants cachés ». Le manque de services et de soutiens force de nombreuses personnes à quitter leur collectivité et à déménager dans des zones urbaines plus vastes pour accéder aux services. Elles échappent peut-être ainsi à un ensemble de problèmes, mais cela peut en entraîner de nombreux autres. Les itinérants des zones rurales et du Nord présentent des difficultés importantes pour ceux qui cherchent à mettre fin à l’itinérance. Actuellement, des recherches supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine.

AUTEURE : Gulliver, Tanya (2014) Homeless Hub.